05/10/2007

 

 

Citation du jour:

"Le marcheur qui avance d'un pas décidé est toujours celui qui n'y va pas par quatre chemins."

Départ: TAINTIGNIES

Arrivée: MARCHIENNES

Distance parcourue: 32,231 km

Commentaire

Le départ se fait sous le soleil.

Pas de problème! Sachant que je dormirai au camping de Marchiennes, j'avais déjà fait une recce en voiture précédemment pour m'informer sur les différentes modalités d'installation, de payement, etc. Tout devrait marcher comme sur des roulettes. En principe !!!

Après quelques kilomètres, près de Beuvry-la Forêt, premier "hors-piste" du voyage ! En fait, je pense pouvoir traverser tranquillement la A 23 grâce à un petit tunnel qui devrait passer dessous, ben non... l'accès est clôturé ! Ce qui m'oblige à un détour de près d"un kilomètre alors quen 20 secondes, je pourrais être de l'autre côté ! On pense qu'avec une carte au 1/25.000e on est paré pour tracer la route. C'est pas vrai, il y a toujours des surprises ! J'aurai tout le loisir de le vérifier encore par la suite !

C'est là que je rencontre un brave petit vieux occupé à faucher de l'herbe.

- "Et dans quelle direction vous allez, là ? "

- " En direction du Mont-Saint-Michel "

- "Pffff !  Ben,  c'est tout droit par là !"

- "D'accord ! Et je tourne quand il faut ? " lui dis-je en souriant

- "C'est ça !" me dit-il en me rendant mon sourire.

Premier arrêt dans la forêt de Marchiennes dans un café où je fais connaissance des tarifs pratiqués en France  pour une bière ! Rien que le prix désaltère ! Une seule suffira !

Arrivé à Marchiennes, je passe devant un bar, le "Camérone", du nom d'une célèbre bataille de 1863 entre les légionnaires français et les troupes mexicaines. Je me dis que je pourrais y faire de belles rencontres. Hélas, peu de monde et qui ne porte que très peu d'intérêt à mon accoutrement. Difficile de lier une conversation. Tant pis, je repars rapidement. Le musée local est fermé, je me rends donc directement au camp.

Après avoir dressé ma tente et discuté un peu avec mon voisin qui semble résider là toute l'année, je fais le tour de la propriété où trois magnifiques étangs sont aménagés pour accueillir les pêcheurs.  Je passe ensuite au restaurant du camping où je déguste le plat maison: Salade Colvert (salade, tomates, maïs, gésiers et magret de canard, tranche de terrine de pâté, croûtons). Et un bon petit rosé pour accompagner le tout ! Ex-cel-lent ! Mais il ne faudra pas que je m'habitue à ce régime de gourmet ! Ni mon foie, ni mon porte-monnaie ne s'y habitueraient !

Pendant ce temps, de jeunes chatons ont pris ma tente comme terrain de jeu et je la retrouve en piteux état à mon retour !  Heureusement pour eux, les chats se sont éclipsés à mon arrivée !

Nuit calme malgré un peu de pluie !