20/12/2007

 

Citation:

" Il n'y a pas de marche qui un jour ne finit pas !"

                                                                                     Ahmadou Kourouma

Départ: MONT-SAINT-MICHEL

Arrivée: PONTORSON

Distance parcourue: 15,951 km

Commentaire

Ce dimanche matin, après un bon café, je reprends la direction du Mont. Deux kilomètres sans sac à dos ! C'est fou ce que cela va plus vite !

En haut, aux portes de l'abbaye, une foule déjà considérable patiente pour la célébration de la messe ou pour la visite de ce joyau de l'Occident. En attendant qu'il y ait un peu moins de monde, j'en profite pour me promener dans les venelles qui donnent sur le chemin de ronde d'où on a une vue magnifique sur la côte.  S'il y a un autre endroit du Mont que je ne pouvais manquer, c'est bien les prisons ! Hélas, la visite est décevante ! Je pensais pouvoir me faire une idée de ce qu'étaient des geôles du Moyen-Age ou d'un endroit qui a "accueilli" près de 14.000 prisonniers entre 1793 et 1863, c'est malheureusement de la reconstitution ! Le Guide du Routard estimait les 4 musées du Mont de peu d'intérêt, il avait au moins raison pour celui-là !

A l'abbaye et dans la Grand Rue qui y mène, toujours autant de monde, si ce n'est plus ! Tant pis, la visite sera pour une autre fois, car il est temps de repartir. Je dois en effet libérer ma place de camping pour 14:00.

Mais auparavant, je souhaite encore rendre visite à un petit artisan dont j'ai trouvé l'adresse sur internet et qui tient boutique à Ardevon, à 3 ou 4 km du Mont. Il est midi moins le quart, j'y vais donc au pas de course en espérant que ce ne soit pas fermé le dimanche. Quelques décilitres de transpiration plus tard, j'arrive. Ouf ! C'est ouvert. Mr Laurette fabrique, entre autres choses, des enseignes de pèlerinage d'après des modèles du Moyen-Age retrouvés lors de fouilles. Un tout nouveau saint Michel "ancien" remplacera dorénavant celui que j'ai perdu à Brionne. De nombreux autres objets en rapport avec saint Michel m'intéressent, mais heureusement pour mon compte en banque cet artisan sympa n'accepte pas les cartes de crédit !

Lors du retour vers le camp, sans courir, petit arrêt chez un autre sympathique commerçant: un distilateur de calva qui me fera même une petite ristourne sur mes achats en apprenant que je viens de Belgique !

Arrivé au camping, démontage, pliage et rangement du matériel s'effectuent sans perdre de temps.

Me moilà en route pour l'ultime étape: une dizaine de km jusqu'à Pontorson. J'aurais pû prendre le bus, mais ce ne sont pas ces quelques km supplémentaires qui feront une grande différence. Et après tout, il y aura peut-être encore des surprises en route ?

Et en effet, en chemin, je rencontre un jeune homme, sac au dos, parapluie sur l'épaule. Paul (comme mon grand-père) se rend au Mont-Saint-Michel pour y prendre le départ de son pèlerinage vers Compostelle. Il en a pour 3 mois de ballade !

Je suis content de l'avoir croisé ! La symbolique de cette rencontre me plaît: un (vieux) pèlerin qui arrive au bout de son chemin, un autre plus jeune qui commence le sien ! Le chemin ne s'arrête jamais ! Je n'ai malheureusement pas pensé à prendre une photo de Paul. Poursuivant chacun notre route, je me suis encore retourné un instant. Il arborait fièrement sa coquille sur une poche arrière de son sac à dos ! Bon courage Paul. J'ai peut-être raté la photo, mais je suis heureux de ne pas avoir pris le bus !

A Pontorson, je me rends directement à la gare, histoire de me renseigner sur l'itinéraire et l'horaire des trains le lendemain. Deux choix sont possibles: l'un vers 10:00 avec 4 changements dont 2 à Paris, l'autre vers 08:00, avec deux changements seulement à Rennes et à Lille ! Plus il y a de changements, plus j'ai de risques de me tromper, de tomber dans un mouvement de grève ou de devoir attendre à cause d'un incident quelconque ! Le choix est donc rapidement fait !

Je me mets ensuite à la recherche d'un petit hôtel pas trop cher. Je le trouve à moins de 100 m de la gare. A "L'Arrivée" ! Tiens, encore un symbole ! Le repas du soir sera turc: ayral, genre de lait battu salé turc, assiette kebbab turque, mais vin rouge de Crête !

Je termine la soirée au bar de l'hôtel où un gars passablement émêché se fait payer des verres par un autre client, tout en le dénigrant dès qu'il a reçu son verre ! Lorsqu'il m'adresse ensuite la parole, je ne peux m'empêcher de lui dire ma façon de penser. Il préfère quitter l'assemblée. C'est mieux ainsi, je n'avais pas envie que ce voyage se termine sur un mauvais poin(g)t !   :-)))

Il est 22:00 lorsque je monte me coucher. Il pleut toute la nuit ! Et le matin aussi !

MSM 319

Je n'aurai jamais vu la statue de St Michel d'aussi près !

 

MSM 313

Parmi les instruments de torture, un curieux fer à brûler en forme de coquille !

 

MSM 324

La fameuse "cage" reconstituée qui donna lieu à de nombreuses légendes !

MSM 335

Parce que vous pensiez que la mer se retirait toute seule ?  Non, non, il faut parfois l'aider ! :-)))

 

 

 

Les commentaires sont fermés.